LA CAVERNE DES FILMS HS #4 – BAYWATCH

BAYWATCH

BAYWATCH



BAYWATCH : ALERTE A MALIBU – La série culte

 

 

Rappelez-vous des samedis après-midi sur TF1. Après, l’émission « Reportage », nous entendions comme un bruit de tonnerre suivi du son des vagues. Une troupe de jolies femmes, en maillots, déambulées devant nos yeux. Et après un générique montrant, que, si tu veux devenir sauveteur, il faut avoir la classe et savoir courir, le titre de Baywatch : Alerte à Malibu apparaissait. Bizarrement, nous savions que nous allions passer un bon après-midi.

Alors que l’adaptation cinématographique de Baywatch vient de sortir sur les écrans US, voici un petit retour sur la série culte qui détient encore le record de celle la plus regardée dans le monde chaque semaine (1 milliard de téléspectateurs).

 

Baywatch : Première saison

Baywatch : Première saison

1989/1990 – Un début difficile

 

Il faut avouer que Baywatch n’a pas connu le succès directement, il a fallu patienter un an afin que le show explose en terme d’audience et devienne culte. Nous sommes en 1989, lorsque l’épisode pilot débarque sur les écrans US. Créé par deux habitués des séries TV, Douglas Schwartz et Michael Berk, Baywatch, raconte la vie de sauveteurs à Malibu. Peine de cœur, action et humour sont au rendez-vous.

Afin de garantir le succès, un comédien phare des années 80 s’est retrouvé propulser en tête d’affiche de ce nouveau show. Héros de la série Knight Rider durant quatre ans, David Hasselhoff est passé par la case musicale ainsi que sur grand écran, avant d’accepter de jouer le rôle de Mitch Buchannon.

De plus, le mannequin Shawn Weatherly et la playmate Erika Eleniak rejoignent le casting.

 

Cependant, les intrigues sont beaucoup trop sérieuses et le côté sexy qui fera le succès du show n’est que très peu exploré.

D’autre part, le fameux thème musical « I’m Always Here » n’existe pas encore de la première saison. Bref, cette première mouture ne ressemble à rien à ce que la série est devenue.

Afin de faire monter les audiences qui n’étaient pas glorieuses, les producteurs décidèrent de prendre les spectateurs par les sentiments. Et ils vont tuer un des personnages principaux. C’est au cours de l’épisode 20, que la sauveteuse Jill Riley interprétée par Shawn Weatherly, se fait dévorer par un requin. Elle s’éteindra après une embolie du sang provoquée par cette attaque.

Un épisode qui m’avait plus ou moins traumatisé lorsque j’étais petit. Effectivement, on ne s’attendait pas à la voir mourir. C’était un personnage emblématique. Accessoirement adjointe du Mitch Buchannon et qui était une sorte de seconde mère pour Hobie (le fils de Mitch). Toutefois, son personnage disparaissant à trois épisodes de la fin, le spectateur l’aura tout bonnement oubliée.

Au vu des mauvaises audiences et des coûts de production importants, NBC décida d’annuler le show au bout d’une saison.

Par contre, David Hasselhoff ne veut pas abandonner ce projet et voit en lui, un show très exploitable.

C’est alors, qu’il décida d’utiliser tous les Royalties de Knight Rider afin de pouvoir fiancer la seconde saison de Baywatch.

 

Baywatch : Troisième saison

Baywatch : Troisième saison

1991/1997 – Les années de gloire

Ce n’est pas un reboot, mais presque. La seconde saison de Baywatch est un renouveau. Nouveau casting, nouveau thème, nouvelle ambiance et une nouvelle technique diffusion. En effet, la série sera, à partir de cette saison diffusée en syndication.

La syndication est le terme employé pour la vente des droits de diffusions de programmes.

La série n’a pas de networks centralisés et du coup, les droits sont vendus à plusieurs réseaux de diffusion dans le monde entier. Une technique à risque, certes, car le financement ne se fait pas comme sur une network normale, mais elle permet de rentabiliser les coûts de production.

Et ça a marché pour Baywatch. La série a pris une telle importance, qu’elle est devenue rapidement incontournable aux yeux du monde.

Comme, je vous le disais, un changement de casting a été effectué, afin de conquérir de nouveaux spectateurs. La série explique la disparition de certains personnages, mais pour d’autres non. De ce fait, nous disons au revoir à des comédiens comme Parker Stevenson ou encore Peter Phelps (aucune mention de son personnage dans les autres saisons) ainsi que Brandon Call qui sera remplacé par Jeremy Jackson dans le rôle d’Hobie.

Les acteurs Billy Warlock et Erika Eleniak ont un rôle plus important et deviennent l’image de ce renouveau.

La technique du ralenti, qui rendra culte la série, fait ses premières apparitions. Dans une interview, David Hasselhoff avoue que cette méthode avait été utilisée pour allonger les épisodes tout en réduisant les coûts de production.

Enfin, les histoires sont plus légères, mais plus soignées et les personnages sont mieux exploités.

Cependant, c’est lors de la saison 3, que le show va exploser. En effet, l’arrivée de Pamela Anderson ainsi que de Nicole Eggert et du français David Charvet, va propulser le show au firmament des séries cultes.

D’ailleurs, la saison 5 atteindra le record d’un milliard de téléspectateurs chaque semaine.

 

Pamela Anderson sera la marque de fabrique de Baywatch et grâce à cela, deviendra une star à l’internationale. Ses formes feront le bonheur des magazines et les producteurs joueront de ça pour promouvoir le show.

Concernant Erika Eleniak, elle fût contrainte de quitter la série au cours de la saison 3 à cause de son petit ami de l’époque Billy Warlock. En effet, ce dernier voyait d’un mauvais œil l’exploitation de la femme dans Baywatch. Il avait avoué que la série s’éloignait du concept original. Toutefois, il a accepté d’apparaître dans Baywatch : Mariage à Hawaï, le téléfilm qui clôture le show.

Sa sortie sera marquée par son mariage au bord de l’eau.

Chaque saison à son lot de nouveaux comédiens. Certains resteront durant plusieurs années, comme l’Australien Jaason Simmons ou encore David Chokachi, d’autres seront éphémères tels que Carmen Electra, Mitzi Kapture ou bien José Solano. Toutefois, la série périe petit à petit. Les téléspectateurs se désintéressent et David Hasselhoff se retire doucement du projet.

Baywatch : Hawaï

Baywatch : Hawaï

1998/2001 – La fin d’une époque

 

Tout en restant le producteur, David Hasselhoff décide d’exploiter le filon. Effectivement, il produit le spin-off « Baywatch Nights » dans lequel il interprète un Mitch Buchannon détective privé qui a quitté la plage pour ouvrir son agence.

On reste dans l’esprit de la série, mais on se rapproche des « Dessous de Palm Beach« . Tout du moins lors de la première année.

Toujours diffusé en syndication, le show comportera seulement deux saisons. Certains personnages de la série originale feront une apparition tels que Billy Warlock, Victor Newman, ou encore Alexandra Paul. D’autres seront récurrents comme Donna DErrico ainsi que Gregory Alan Williams.

Malheureusement, le public n’accroche pas. Les producteurs et scénaristes vont être contraints de changer le ton de la série dans la saison 2. Effectivement, les fantômes de X-Files et du Surnaturel planeront dans cette dernière. Un flop total, s’écartant totalement du concept original. La série s’arrêtera et David Hasselhoff reviendra dans Baywatch.

 

 

Mais voilà, le départ de Pamela Anderson et l’arrivée de comédiennes moins emblématiques vont faire stopper le show au cours de la saison 9.

A compter de 1999, le tournage va se délocaliser à Hawaï pour donner un troisième souffle. Les producteurs vont pratiquer la même méthode que pour celle qu’ils avaient utilisée pour la saison 2 de la série originale. Nouveau générique, nouveau casting, et nouvel environnement. David Hasselhoff revient, mais pas en tant qu’acteur principal. Il fera mourir son personnage au cours de la première saison, ce qui provoquera la fin définitive de la franchise.

En effet, bien que Baywatch : Hawaï soit renouvelé pour une seconde saison, les spectateurs ne suivent plus et sans David Hasselhoff la série perd une partie de ses fans.

Cette dernière série aura permis à l’acteur Jason Momoa (Aquaman) à se faire un nom.

Baywatch

Baywatch

2003/2017 – La Reconquête

 

Afin de clôturer au mieux le show, David Hasselhoff et la production décide de réaliser un téléfilm regroupant les acteurs phares qui ont marqué ce dernier. De ce fait, Pamela Anderson, Jeremy Jackson, Yasmine Bleeth ou encore Jason Momoa ainsi que John Allen Nelson y sont présents.

Même si l’histoire est plus ou moins bidon, cela fait plaisir de revoir le casting. Nous apprenons que Mitch Buchannon n’était pas mort mais finalement amnésique et qu’il a enfin retrouvé la mémoire. Dans ce long épisode, il va se marier avec le sosie parfait de Stéphanie Holden (Alexandra Paul). La femme qu’il a toujours aimée et qui avait été tuée dans un grave accident durant la septième saison.

Il réunit tous ses amis à Hawaï, mais voilà que son mariage va être perturbé par un de ses anciens ennemis.

La reconquête de Baywatch perdure et bien que beaucoup de films tels que Borat ou encore Piranha 3DD y font référence, c’est le succès commercial de 21 Jump Street au cinéma qui donnera l’envie aux producteurs de lancer la production du long-métrage.
Avec un casting bankable (Dwayne Johnson et Zac Efron) et une communication du tonnerre, Baywatch a débarqué sur les écrans US, le 24 Mai dernier.

Bien que le succès n’est pour le moment pas au rendez-vous, une suite a été annoncée.

Conclusion

 

Pour finir, Baywatch a marqué une grosse génération. Nous rêvions de ses paysages, nous refaisions les scènes cultes à la plage, nous souhaitions devenir sauveteur. Quoi qu’on en dise, cette série est culte et mérite qu’on la garde en mémoire.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *