Valérian et la Cité des Mille Planètes – La Critique

Valérian et la Cité des Mille Planètes

Valérian et la Cité des Mille Planètes

Valérian et la Cité des Mille Planètes :

Bon ou excellent film?

 

Nouveau film de Luc Besson, Valérian et la Cité des Mille Planètes est une véritable claque visuelle et scénaristique. Allez c’est parti, nous allons nous attirer les foudres des critiques françaises qui ne savent plus apprécier un bon film franco-américain.  Eh oui, Valerian n’est Français que de réalisateur. Mettons les choses à leur place. Quel réalisateur français a-t-il réussit à faire un film de cette qualité ? Pas à ma connaissance. Luc Besson est pour nous l’une des icônes du cinéma français avec une renommée internationale.

Bref, c’est un très bon film. Ainsi, vous retrouverez les agents Valérian et Laureline au 28e siècle dans la peau d’agents spatio-temporels chargés de faire régner l’ordre. Une nouvelle mission leur est confiée par le Ministre de la Défense : rejoindre Alpha et résoudre un mystère caché au cœur de la La Cité des Milles Planètes. Malheureusement, la découverte les plonge dans un combat pouvant anéantir la planète et les relations entre les espèces.

 

Valérian et la Cité des Mille Planètes

« exceptionnel et nous propose une succession d’images saisissantes »

 

Visuellement proche d’Avatar ou d’un Blade Runner, le nouveau blockbuster vous fera passer un excellent moment et propose une succession d’images saisissantes et de décors aussi exceptionnels les uns que les autres. Pour les fans de références de films fantastiques et intergalactiques, vous serez comblez. De Star Wars à Avatar, tout y est.

Outre le visuel, le duo très surprenant Dane DeHann / Cara Delevingne apporte un souffle de fraîcheur en étant très surprenant dans leurs jeux d’acteur respectifs. Dane DeHaan y joue un major sûr de lui dont le tableau de chasse féminin frise l’indécence (ce qui ne colle pas vraiment avec son attitude mais pourquoi pas!) et Cara Delevingne interprète la bombe atomique insaisissable et hors de contrôle. Deux attitudes diamétralement opposées mais qui finalement se complètent. Luc Besson joue cependant sur le fil rouge en y incorporant une relation amoureuse un tantinet trop présente.

Leur relation s’approfondit au fur et à mesure que le long métrage se dévoile et pourrait laisser entre voir une porte de sortie sur un nouveau volet. Menée certes d’une façon adolescente et très à la légère, les actions tournent à l’humour et transforment malheureusement le film en teenage movie par instants. Une petite surprise se cache au cœur du film avec la présence d’Alain Chabat! À vous de le retrouver!

Valérian et La Cité des Mille Planètes vous mettra une claque visuelle et vous fera passer un bon moment.

 

Valérian et la Cité des Mille Planètes - SALLE ICE

« Premier film codé en Light Vibes »

Attendus comme un messie, nous avons voulu tenter l’expérience Valerian et la Cité des Mille Planètes dans la Salle ICE proposée par les cinémas CGR. Pourquoi? Par le son et une colorimétrie des plus intéressantes. Premier film codé en light vibes (écran LED sur les côtés de la salle), l’expérience était tout à fait saisissante.

Découvrez en cliquant ici le récit en image de notre expérience ICE par les cinémas CGR

Bande-annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *